3 changements de nom d'Heiltz-l'Évêque ont été référencés au cours de l'histoire de notre commune :

  • 1789 : Heiltz-Libre
  • 1793 : Helveque
  • 1801 : Helvesques

Aucune modification administrative n'est intervenue pour la commune d'Heiltz-l'Évêque depuis 1930.

L'inondation est le seul risque potentiel majeur qui a été identifié et qui  peut survenir sur le territoire de la commune.

Au cours de ces dernières années, les inondations les plus significatives sont celles:

  • du 8 au 31 décembre 1982
  • du 1 au 30 avril 1983
  • du 25 au 29 décembre 1999

Pour retracer l'histoire du village, la façon la plus simple de procéder, est de se référer aux études menées par l'Abbé Kwanten, curé d'Heiltz-l'Evêque de 1953 jusqu'à son départ en retraite en 1994, qui ont été publiées par la Société d'Agriculture, Commerce, sciences et Arts de la Marne., sous forme de 3 recueils, à savoir:

    Heiltz-l'Evêque : Des origines à la Révolution (1989).

    Heiltz-l'Evêque : De la révolution à nos jours (2004).

    La Paroisse d'Heiltz-l'Evêque (2000),  recueil, dans lequel l'histoire de la paroisse est retracée à travers la vie des différents curés qui s'y sont succédés, du 12 siécle au 20 siécle.

Cette évocation commence par l'Abbé Simon, le plus ancien curé d'Heiltz-l'Evêque, dont l'histoire a conservé la mémoire. Il a officié durant la seconde moitié du 12 siécle et était le neveu de l'Evêque de Chartres Pierre de Mincy. C'est lui qui a supervisé la construction du Choeur de l'Eglise avec son chevet plat et les trois baies lancettes, constituant le triplé champenois.

Elle se termine avec le départ en retaite en 1994 de l'Abbé Kwanten, dernier curé de la paroisse ayant demeuré à Heiltz-l'Evêque et dernier à avoir occupé le presbytère.  Après lui, plus aucun curé n'habitera la commune et le presbytère rejoindra le parc locatif de la commune.

Parmi tous les curés s'étant succédés à Heiltz-l'Evêque, l'un d'entre eux a fété ses noces d'or dans le village en 1903. Il s'agit de l'Abbé NICOL, curé d'Heiltz-l'Evêque de 1853, date de son ordination à 1904, date de son décès. Cette cérémonie est relatée dans un petit livret publié la même année et intitulé "Les Noces d'Or de l'Abbé Nicol".

Ce document a été donné par Mme Hélène KOBIELA-JOJOT, née à Vitry-le-François et qui a passé sa jeunesse à Marolles. Lorsqu'elle était enfant, ses parents se sont occupés d'une grand-mère, qui n'avait plus de famille et se prénommait Suzanne Lalouette. Son mari fut longtemps maire de Marolles. Le nom de jeune fille de Mme Lalouette était NICOL, ce qui laisse à penser que le curé NICOL pouvait être son frère ou tout au moins un parent proche. C'est ce qui explique que Mme Lalouette possédait ce livret, récupéré par la famille de Mme Hélène Kobiela-Jojot, que nous rémercins ici très chaleureusement pour le don de ce livret, qui peut être consulté ici :

          Au format PDF ou à feuilleter sous forme d'un livre virtuel     

 

 


Bonne année 2019

COVID-19

Informez-vous sur l'évolution de cette pandémie et les décisions prises par le gouvernement en cliquant sur ce lien Info covid-19

Télécharger l'attestation de déplacement dérogatoire.

Flash info

    A la une 

    Le REU (Rép.Elect.Unique)

    Marchés publics en cours

    Analyse eau (16/12/2019)

    Vie quotidienne

    Menus cantine   

    Internet haut débit

    Evenements-idée sorties

Agenda

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Météo

Ephéméride

 

Le Saint du jour